Retour sur le 9e salon des Arts en Lien L’art bien présent à Saint Laurent !

, par Jean Fleury

Pour la 9e année consécutive, le Salon des Arts en Lien a permis à un public nombreux de prendre pied dans un paysage artistique multiple et chatoyant

Autour de deux invités d’honneur, Philippe Tardy, graveur, et Claude Fromenty, sculptrice, 40 artistes ont exposé près de 200 œuvres dans les lieux évocateurs de la Bâtie.

Philippe Tardy est un graveur reconnu qui allie une grande qualité d’exécution à une belle sensibilité artistique. Il nous permet de découvrir la gravure dans une relation d’intimité propice, figurant paysages ou scènes de la vie dans des formats composés comme de multiples fenêtres.

Claude Fromenty allie son imagination à sa sensibilité et nous fait vivre de drôles de scènes vécues par de drôles de personnages... Elle relie une esthétique bien à elle à une poésie touchante. Sa sculpture est marquée par une grande originalité, proche de l’art brut et prédisposant à la rêverie amusée.

Et puis, il y a tous les autres. Un comité de sélection a œuvré pendant tout l’hiver pour repérer et ramener des œuvres multiples et vivantes. A coup de rencontres et d’échanges, un ensemble extrêmement varié a vu le jour et a été proposé à l’appréciation des visiteurs. Près de 200 œuvres ont ainsi été réunies, exprimant regards et intentions d’artistes multiples. Ce salon a été l’occasion de découvertes. Cette 9e édition a été centrée sur l’art de la gravure, à la fois connu et méconnu. Philippe Tardy a procédé à des démonstrations et animé des ateliers avec les enfants des écoles. Isabelle Fraysse, artiste graveur habitant Saint-Laurent-d’Agny, a également prêté son concours pour faire découvrir aux écoliers cette technique riche. Le public a pu aussi assister à des démonstrations de peinture et de techniques originales comme la Cyanotypie, un des premiers procédés photographiques, qui permet des réalisations très esthétiques. Ce salon a ainsi été placé sous l’aspect de la découverte et du partage, manifesté par les visites des élèves de l’école du village, par les démonstrations et ateliers, par les rencontres entre les artistes et le public.

Cette année encore, le Marathon Photo a eu un vif succès et de nombreux photographes amateurs ont foulé notre village en du « graal photographique ». Les 4 thèmes proposés étaient : voie, arbre, mur et sept.

Ce salon constitue un point fort de l’activité artistique du territoire et son rayonnement devient de plus en plus large. Il se couple avec un autre salon de grande qualité, la Biennale du Pastel, qui aura lieu en septembre prochain, conduisant notre village à devenir un lieu important pour les arts plastiques.

De nombreux visiteurs, réunissant familles et amis, ont pu ainsi apprécier les arts multiples et s’y donner rendez-vous pour des balades culturelles. Le vernissage, suivi du repas traditionnel avec les artistes, a constitué un moment chaleureux qui a permis de multiples échanges.

Sur cette lancée, se profile à l’horizon le 10e anniversaire de ce salon, que l’équipe organisatrice souhaite relier le plus possible à la population du village et du territoire.